Médecins généralistes

Le médecin généraliste joue un rôle central dans l’organisation du système de soins. Sa pratique clinique variée le confronte à de nombreuses pathologies psychiatriques, au premier rang desquelles la dépression. (plaquette médecins généralistes 2016-2017)

Sur 100 patients souffrant d’un syndrome dépressif (1), seulement 41% d’entre eux iront voir un médecin généraliste (21%), un psychiatre (13%) ou un psychologue (7%). Donc, contrairement aux idées reçues, plus de la moitié des patients consultant pour dépression vont s’adresser à leur médecin traitant. On voit donc que le médecin généraliste est dans une position-clé pour le diagnostic, le traitement et la prévention primaire, secondaire et tertiaire de la dépression.

Devant un patient souffrant de dépression, le médecin généraliste dispose d’une approche médicamenteuse, mais est généralement démuni dans la prise en charge de la dimension psychique de cette affection. Les psychothérapies intrapsychiques (TCC, psychanalyse) requérant un cadre de formation et d’exercice souvent incompatible avec l’exercice en médecine générale, il est rare que le médecin généraliste puisse y recourir par lui-même.

.

 Pourquoi les TIP?

.

Les thérapies interpersonnelles ont été validées scientifiquement par plusieurs méta analyses dans le cadre de la dépression (2).

La dépression est selon l’OMS « la première cause d’incapacité dans le monde et contribue fortement à la charge mondiale de la maladie » (3). La Thérapie Interpersonnelle permet donc de soigner une des pathologies les plus fréquentes au monde. Par conséquent, la prise en charge de la dépression est un enjeu de santé publique majeur, dans le cadre duquel tout outil efficace doit avoir une place.

La Thérapie Interpersonnelle propose au médecin d’acquérir des outils capables de répondre au besoin de prise en charge de la composante psychique de la dépression, tout en respectant les spécificités du cadre de la consultation en médecine générale.

En effet, la Thérapie Interpersonnelle vise à identifier 4 axes possibles de dysfonctionnement interpersonnel (transition de rôle, conflit, isolement, deuil) et de proposer une prise en charge spécifique à chacun d’eux. Cet abord résolument psychique permet d’élargir et diversifier le savoir faire clinique du praticien intéressé par cet aspect du traitement de la dépression.

Mais surtout, l’intérêt majeur des TIP pour le médecin généraliste est que l’abord médical proposé par les TIP (diagnostic/modélisation/intervention thérapeutique) s’intègre parfaitement dans la pratique de la médecine générale. En effet, le cadre de la Thérapie Interpersonnelle propose un nombre de séances limité, se concentrant, sans abord intrapsychique, sur les relations interpersonnelles. Le médecin généraliste n’a pas besoin de recourir à une complexe analyse des processus psychiques ou inconscients.

Au contraire, les médecins traitants connaissant leurs patients généralement de longue date, le lien thérapeutique se prête parfaitement à une pratique de Thérapie Interpersonnelle. Ce cadre de confiance met le médecin en position favorable pour proposer une intervention TIP visant à développer des réponses pragmatiques aux dysfonctionnements interpersonnels identifiés.

De plus, la formation initiale en Thérapie Interpersonnelle se concevant sur un an, elle permet aux médecins généralistes d’acquérir, selon un format compatible avec leur exercice en ville, des outils  leur permettant de diversifier leur exercice. Soucieuse de ces considérations, l’IFTIP propose une formation résolument tournée vers la pratique des cliniciens.

.

Au total

.

Les TIP permettent non seulement de renouveler la pratique clinique du médecin généraliste sur l’une des pathologies les plus fréquentes, mais permet aussi de satisfaire le besoin d’écoute souvent exprimé en leur fournissant une réponse pragmatique.

 

 

(1)La prise en charge de la dépression dans les établissements de santé, Magali Coldefy, Clément Nestrigue , Questions d’économie de la santé IRDES, n° 191 – octobre 2013, http://www.irdes.fr/recherche/questions-d-economie-de-la-sante/191-la-prise-en-charge-de-la-depression-dans-les-etablissements-de-sante.pdf

(2)  Cuijpers P, A. Interpersonal psychotherapy for depression: a meta-analysis. Am J Psychiatry

(3) La dépression, Aide-mémoire N°369, Octobre 2012, http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs369/fr/

.

.

.

.

.

.

.

aftip creatip association française de thérapie interpersonnelle cercle de recherche et d’études

 

WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera