Attachement en Thérapie Interpersonnelle

Résultat de recherche d'images pour "attachement"

Généralités sur l’attachement

Commençons par le plus important: toute prise en charge TIP s’appuie sur la théorie de l’attachement.

L’attachement est à la base de la TIP classique et un travail en TIP se base toujours sur l’attachement. D’ailleurs, dès l’origine, Klerman et Paykel s’étaient appuyés sur les travaux de Bowlby pour construire leur thérapie « high contact », précurseur de la TIP. Utiliser l’attachement comme base psychothérapique est une idée de Paykel, Weissman et Klerman, et de personne d’autre.

Cette mise au point nous semble importante depuis l’apparition récente d’auteurs prétendant être à l’initiative de l’utilisation de l’attachement en TIP, alors que la théorie de l’attachement a toujours été à la racine du travail TIP depuis sa création! L’Interpersonal Psychotherapy Institute reconnaît depuis toujours la théorie de l’attachement comme l’une des deux théories (avec la théorie de la communication) dont se réclame la thérapie interpersonnelle: il suffit de lire cette page.

La compréhension de la dépression selon le modèle attachementiste permet d’identifier les spécificités différenciant les 4 grands diagnostics TIP caractérisant l’enseignement de Paykel, Weissman et Klerman et reconnus par l’International Society of Interpersonal Psychotherapy (ISIPT)  (voir ici): isolement, deuil, conflit et transition de rôle (2).

.

L’attachement comme mécanisme d’action de la TIP

Depuis, les développements théoriques ont montré que l’attachement est un des mécanismes privilégiés permettant d’expliquer l’efficacité des TIP (1).

Quand vous pratiquerez la TIP, vous utiliserez en permanence des techniques au service de l’attachement.

.

Attachement et TIP : principes et originalité

La théorie de l’attachement est aujourd’hui largement reconnue, et entre dans de nombreuses modélisations psy.  De nombreux cliniciens utilisent cette théorie dans un but de modélisation des problématiques rencontrées en pédopsychiatrie ou encore chez l’adulte dans la prise en charge de patients borderline ou présentant un trouble du comportement alimentaire, par exemple.

La TIP construite par Klerman au début des années 1970 retrouve dès son origine l’influence importante de la théorie de l’attachement. Le choix de la cible interpersonnelle est résolument attachementiste.  L’efficacité démontrée scientifiquement de la TIP s’explique par les mécanismes mis en jeu : le travail sur les liens permet de sécuriser l’univers relationnel du patient et de répondre de manière adaptée au besoin d’attachement sous-jacent. Ce mécanisme primordial permet le rétablissement de l’humeur.

L’originalité des TIP est donc non seulement d’utiliser la théorie de l’attachement comme un modèle explicatif visant à la compréhension des troubles du patient, mais aussi comme un modèle curatif : le travail se centre sur le lien interpersonnel, les mécanismes attachementistes sous-jacent mobilisés permettent  l’amélioration psychique du patient.

La TIP propose des techniques spécifiques visant toutes à reconstituer des liens interpersonnels sécures dans l’ici et le maintenant. L’idée centrale est de reconstituer dans ces liens actuels des séquences comportements de signalement – comportements de rapprochement au sens de la théorie de l’attachement de Bowlby. Pour en savoir plus sur les techniques, consultez cette page.

(1) Lipsitz JD, Markowitz JC. Mechanisms of change in interpersonal therapy (IPT). Clin Psychol Rev 2014;33(8):1134-47.

(2) Weissman, Myrna M.; Markowitz, John C. (1998). « An Overview of Interpersonal Psychotherapy ». In Markowitz, John C. Interpersonal Psychotherapy. American Psychiatric Press. pp. 1–33

WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera