Thérapie Interpersonnelle pour les médecins spécialistes

Le format de la Thérapie Interpersonnelle (TIP) permet de l’appliquer au cours d’une consultation médicale classique… En effet, la TIP est une thérapie brève, qui non seulement a prouvé son efficacité, mais est efficace avec un nombre de séances limité.

TIP en pédiatrie:

- Outil de prévention

La thérapie interpersonnelle tire son efficacité de mécanismes attachementistes sous-jacents.

La TIP va chercher à analyser ces mécanismes dans la relation entre les parents et leur enfant. Le médecin peut ainsi repérer les comportements (in) sécurisants chez les parents, et des signes précoces de vulnérabilité chez l’enfant.

Elle permet de pouvoir guider les parents dans leurs interactions avec leur enfant durant son développement, cherchant ainsi à développer une base de sécurité relationnelle et prévenir l’apparition de pathologies psychiques à l’adolescence.

- TIP en Médecine adolescente

La TIP est une thérapie de choix à l’adolescence.

En effet, les adolescents ont souvent réfractaires à une aide psychologique, et présentent des difficultés de conceptualisation ce qui rend le travail intrapsychique peu évident. La TIP répond parfaitement à la clinique adolescente par son abord concret et pragmatique, centrée sur les relations interpersonnelles, principal sujet d’intérêt des adolescents.

Suivant le modèle TIP, l’adolescence peut-être considérée comme une transition de rôle de l’enfance vers l’âge adulte. La TIP apporte les éléments théoriques et pratiques pour accompagner ce changement mais aussi les dépressions adolescentes.

 

TIP et maladies chroniques :

La TIP est aussi particulièrement intéressante dans la prise en charge de maladies chroniques. En effet, de nombreuses difficultés accompagnent l’annonce d’une maladie chronique : acceptation du diagnostic, pathologie thymique associée, compliance au traitement précaire…

La TIP conceptualise la prise en charge de maladies chroniques comme une transition de rôle : c’est-à-dire un ensemble de changement lié au passage du statut d’individu « sain » au statut d’individu « malade », influençant l’univers relationnel du patient.

La TIP cherchera à identifier l’ensemble des conséquences liées à l’apparition de la maladie, et notamment l’impact sur les relations interpersonnelles. Elle cherchera à accompagner le patient à dans la gestion de ces relations modifiées, et ainsi d’accepter son nouveau rôle.

Ce travail permet de prévenir l’apparition de symptômes dépressifs ou de les soigner s’ils sont déjà présents. L’acceptation du nouveau rôle et l’intégration de la dimension interpersonnelle (et des soutiens potentiels existants) permettent d’améliorer significativement la compliance au traitement.

 

TIP et handicap physique :

Enfin, en utilisant une conceptualisation similaire à la prise en charge des maladies chroniques, la TIP permet de prendre en charge les patients souffrant d’un handicap physique ou psychique. Elle permet ainsi de prévenir l’apparition de pathologie thymique en travaillant sur l’univers relationnel du patient.

.

.

.

.

.

.

.

.

aftip creatip association française de thérapie interpersonnelle cercle de recherche et d’études

Comments are closed.