Infirmiers Diplômés d’Etat

L’une des particularité de la TIP (Thérapie InterPersonnelle) est que cette thérapie peut être pratiquée dans le cadre de la relation infirmier-patient.

Étant une thérapie centrée sur le lien, différente des thérapies intra-psychiques, la relation entre l’IDE et son patient est tout à fait propice à l’instauration d’un abord TIP.

I/ Pourquoi?

Tout d’abord, parce que la relation IDE-patient est en soi une relation interpersonnelle, qui est en soi un recours thérapeutique mobilisable.

Les infirmiers sont le plus souvent au centre d’une relation de confiance avec le patient. Cette relation permet aux infirmiers une approche de type relation d’aide qui a pour but l’accompagnement et le soutien du patient. Dans ce contexte la TIP peut être un outil thérapeutique indispensable dans la prise en charge de la personne et d’en le prendre soin de l’autre.

N’étant pas une thérapie intra-psychique et se centrant spécifiquement sur l’aspect interpersonnel, la Thérapie Interpersonnelle peut donc être pratiquée par un IDE qui souhaite s’intéresser spécifiquement à cet aspect de la prise en charge du patient. Ce travail s’inscrit dans le rôle propre infirmier dès l’instant que l’IDE se sent intéressé pour le faire.

II/ Quel cadre?

1/ Le lien soignant/soigné 

L’application de la TIP à la relation soignant/soigné va permettre  de développer une écoute attentive et un cadre pratique dans l’accompagnement de la personne.

L’IDE a pour objectif de soin la santé du patient, mais il a aussi un rôle éducatif en aidant le patient à intégrer des comportements qui l’aideront à garder cet état de santé stable et améliorer sa qualité de vie. Ces éléments font partie intégrante de la pratique TIP.

Le rôle de l’infirmière est donc de comprendre comment le patient voit la maladie et comment il pourra vivre avec, afin de pouvoir l’accompagner au mieux. La TIP va ainsi donner une grille de lecture interpersonnelle à ce travail de compréhension.

2/ Les modalités pratiques

Bien sûr, la Thérapie Interpersonnelle peut s’appliquer dans un cadre d’exercice libéral.

Mais elle peut très bien aussi s’appliquer dans un cadre d’hospitalisation: le nombre réduit de séances permet cette application dans le cadre temporel d’une hospitalisation.
Simplement, les liens interpersonnels seront au début plus réduits (avec les autres patients, avec la famille, avec le personnel soignant) jusqu’à ce que les premières permissions de sortie aient lieu.

Praesent efficitur. quis, Aliquam Nullam eget nec suscipit odio id